STATUTS D’ESPACE GÉORGIEN POUR LA PSYCHANALYSE

PRÉAMBULE

              La fondation de l’association « Espace Géorgien pour la psychanalyse » est un résultat de long échange entre les collègues françaises (membres d’Espace Analytique de Paris) et géorgiens. Ces échanges ont étés initiés par les psychanalystes d’Espace Analytique en 1999.  Le travail clinique et théorique d’enseignement de la psychanalyse accompli  au sein de la Maison Verte de Tbilissi, dans le groupe Espace Géorgien pour la psychanalyse et aussi dans des universités d’Etats de la Géorgie a créé le champ discursif, le fondement conceptuel et clinique suffisante pour être cristallisé et réunis dans le cadre de l’association psychanalytique que nous nommons Espace Géorgien pour la psychanalyse. 

            Dans des pays d’ex-Union Soviétique l’intérêt  pour la psychanalyse et surtout pour l’enseignement de Jacques Lacan s’accroit chaque année. Les étudiants, les jeun praticiens, les psychologues cliniciens et psychothérapeutes s’orientent vers la psychanalyse et vers ces textes fondamentaux. Nous observons suite à la fin de l’Union Soviétique le retour vers la psychanalyse après les 70 ans de l’interdiction. Pour les jeunes c’est la découverte de la psychanalyse dans ce parti du monde. Dans les murs des Universités, dans des institutions de soin psychique, mais aussi dans des discours des intellectuels (surtout les sociologues, philosophes, des littéraires) les concepts fondamentaux de la psychanalyse commencent à être circulés. Malgré cet intérêt très vif pour la psychanalyse les efforts de chacun reste individuel, souvent chaotique ou non ressembler dans une union qui peut faire les liens, liens professionnel et sociale :

           L’objective principal de l’association « Espace Géorgienne pour la psychanalyse » est de crée le lieu de la parole et d’écoute d’où chacun  qui  s’intéresse de la psychanalyse  aient la possibilité de s’exprimer, de parler et de discuter son expérience clinique, participer aux séminaires sur les concepts fondamentaux de la psychanalyse, participer aux groupe de supervision et de contrôle,   lire et étudier les textes de Freud et de Lacan dans des groupe de travail,  Mais aussi de se former en psychanalyse en renforçant les liens avec Espace Analytique de Paris.

L’association « espace géorgien pour la psychanalyse » est ouverte pour tous qui désir d’être formé en psychanalyse ou appuyer sa pratique clinique, ou ces activités théoriques et intellectuels sur la méthode psychanalytique de la recherche.

ESPACE GÉORGIEN POUR LA PSYCHANALYSE                                                                               14.05.2020 TBILISSI

La fondation de l’association « Espace Géorgien pour la psychanalyse » est le résultat de longs échanges entre les collègues français (membres d’Espace Analytique de Paris) et géorgiens. Ces échanges ont étés initiés par les psychanalystes d’Espace Analytique en 1999.  Le travail clinique et théorique d’enseignement de la psychanalyse accompli  au sein de la Maison Verte de Tbilissi, dans le groupe Espace Géorgien pour la psychanalyse et aussi dans des universités d’Etats de la Géorgie a créé le champ discursif, le fondement conceptuel et clinique suffisant pour être cristallisé et réunis dans le cadre de l’association psychanalytique que nous nommons Espace Géorgien pour la psychanalyse. 

            Dans des pays d’ex-Union Soviétique l’intérêt  pour la psychanalyse et surtout pour l’enseignement de Jacques Lacan s’accroit chaque année. Les étudiants, les jeunes praticiens, les psychologues cliniciens et psychothérapeutes s’orientent vers la psychanalyse et vers ses textes fondamentaux. Nous observons suite à la fin de l’Union Soviétique le retour vers la psychanalyse après les 70 ans d’interdiction. Pour les jeunes c’est la découverte de la psychanalyse dans cette partie du monde. Au sein des universités, dans des institutions de soin psychique, mais aussi dans les discours des intellectuels (surtout les sociologues, philosophes, des littéraires) les concepts fondamentaux de la psychanalyse commencent à  circuler. Malgré cet intérêt très vif pour la psychanalyse les efforts de chacun reste individuel, souvent chaotique ou non rassembler dans une union qui peut faire les liens, liens professionnels et sociales :

           L’objectif principal de l’association « Espace Géorgien pour la psychanalyse » est de créer le lieu de la parole et d’écoute d’où chacun  qui  s’intéresse de la psychanalyse  ait la possibilité de s’exprimer, de parler et de discuter son expérience clinique, participer aux séminaires sur les concepts fondamentaux de la psychanalyse, participer aux groupes de supervision et de contrôle,   lire et étudier les textes de Freud et de Lacan dans des  groupes de travail,  mais aussi  se former en psychanalyse en renforçant les liens avec Espace Analytique de Paris.

L’association « espace géorgien pour la psychanalyse » est ouverte pour tous ceux qui désir être formés en psychanalyse ou appuyer sa pratique clinique, ou ses activités théoriques et intellectuelles sur la méthode psychanalytique et la recherche.


                                                     *         *         *

           Le groupe Espace Géorgien pour la Psychanalyse est constitué à l'initiative de Chalva Maminachvili, (2011) à partir des colloques et séminaires organisés depuis 17 ans par Espace analytique à Tbilissi, avec la participation de Catherine Saladin et Olivier Douville, Claude Boukobza, Guy Sapriel et les autres collègues d’Espace Analytique de Paris. Depuis novembre 2016 l’association est enregistrée officiellement, avec pour membres fondateurs Chalva Maminashvili, Marina Tarassashvili, Olivier Douville, Catherine Saladin. Membres d’honneurs : Claude Boukobza †, Patrick Landmann, Dominique Landmann, Guy Sapriel, Alain Vanier, Catherine Vanier, Giséle Chaboudez.

Les objectifs principaux de l’association Espace Géorgien pour la Psychanalyse sont :

1. La formation des praticiens géorgiens en psychanalyse au sein d’Espace Analytique de Paris en créant la possibilité technique, mais discursive et administrative aussi qui garantira un échange actif, vif et fructueux entre ces deux organismes. L’analyse personnelle des membres de l’association Espace Géorgien pour La psychanalyse, le contrôle, ainsi que l’enseignement théorique assuré par Espace Analytique de Paris pour le groupe géorgien est le but principal de l’Espace Géorgien pour La psychanalyse. L’une des tâches les plus importantes est d’assurer ces activités à distance et pendant les visites Géorgie-France et France-Géorgie effectuées par nos collègues.  L’échange entre Espace Analytique et le groupe Géorgien a commencé en 1999. Le but d’Espace Géorgien est de fonder l’association sur ce passé très riche et de construire l’avenir qui nous permettra de concevoir la formation des analystes dans le futur assurée par les membres d’Espace Géorgien pour la psychanalyse, eux-mêmes formés dans le cadre d’Espace Analytique de Paris.


2. La création d’un espace clinique et théorique au sein duquel les membres du groupe ainsi que les autres praticiens (psychologues cliniciens, psychanalyses, psychothérapeutes ayants une pratique institutionnelle ou privée) auront la possibilité de parler de leur expérience clinique, des difficultés qu’ils rencontrent dans leurs pratiques ainsi que de créer un espace d’appartenance et de discours  analytique, où le sujet ayant une expérience clinique avec les patients trouvera un lieu d’écoute et d’expression de son propre désir.


3. Le renforcement des liens avec les universités de la Géorgie : Université d’Ilia et l’Université du Caucase. Le but de ces liens universitaire est de sensibiliser les étudiants à la psychanalyse lacanienne et de les aider à venir en France pour commencer leur formation psychanalytique, essentiellement à Espace Analytique de Paris, mais aussi (quand il s’agit de la formation en psychopathologie psychanalytique) à l’Université Paris VII Denis Diderot.


Les activités théorico-clinique d’Espace Géorgien Pour la Psychanalyse


L’Association Espace Géorgien pour la Psychanalyse organise :


- Des groupes de lecture de textes fondamentaux de la psychanalyse. Il s’agit essentiellement des textes de Freud, de Lacan, de Winnicott et de Mélanie Klein, mais aussi des articles des membres d’Espace Analytique, ou des autres écoles françaises de psychanalyse.  Le groupe se réunit une fois par semaine autour de 4 auteurs (Freud, Lacan, Winnicott, Klein). L’auteur, ainsi que le texte sont choisis par un participant qui présente le texte au groupe. Les autres participants, qui ont lu aussi pour leur part le texte présenté animent la discussion. Le groupe de lecture dure pendant 2-3 heures. Souvent  le texte, un article présenté est traduit en Géorgien par le groupe. La présentation du texte et la discussion  sont enregistrées et retranscrit. Ce groupe est ouvert pour tous les collègues ainsi que pour les étudiants des différents universités. Actuellement dans le groupe de lecture participent entre 20-25 personnes.

- Des séminaires sur les concepts théoriques et cliniques de la psychanalyse. Ces séminaires sont ouverts aux collègues de la Maison verte, aux stagiaires de la Maison verte et aux étudiants des deux universités d’Etat de Tbilissi (Université Ilia, Université Ivané Djavakichivili) ainsi qu’aux professionnels.

- Des traductions de livres : L’Enfant autiste d’Olga Chaverneff ; Éléments d’introduction à la psychanalyse d’Alain Vanier ; Votre enfant de 0 à 6 ans de Catherine Saladin.

-Les séminaires à l’université d’Ilia sur les concepts de base de l’anthropologie psychanalytique et de la clinique du social dans des pays post-soviétiques.

- Cours au niveau Master de psychologie clinique dans l’anthropologie psychanalytique

- Cours au niveau Master de psychologie clinique sur le concept du trauma et du traumatisme en psychanalyse.

- Des échanges cliniques ouverts pour les collègues qui ont une expérience clinique institutionnelle.

- Des conférences, colloques et séminaires par des membres d'Espace analytique (à Tbilissi ou à Paris), à la Maison verte et à l’Université Illia sur les grands thèmes de la psychanalyse et la psychanalyse avec les enfants et les adolescents (Olivier Douville et Ouriel Rosemblum en juin et juillet 2017 ; Catherine Saladin, Alain Vanier et Catherine Vanier en novembre 2017 ; O. Douville et C. Saladin en mai 2018, Christian Hoffman). Avec le soutien de l’ambassade de France. Le programme continu en 2018/2019 sera annoncé dans le courrier).

Un colloque est en préparation avec des membres d’Espace analytique, d’Espace Bulgare et Espace Géorgien pour fin 2020.

Espace analytique travaille régulièrement avec la Maison verte. Nous faisons avec l'équipe des supervisions régulières mensuelles et des consultations ouvertes. Nous organisons également des stages en France (Olivier Douville et Catherine Saladin).

Depuis 2016, Espace Géorgien pour la Psychanalyse collabore avec l’association PEA Psychomotricité en action pour des séminaires et des formations (Louise Badie et Aurélie Grandmougin).

Une convention a été signée entre l’Université Paris 7 et l’Université Illia, permettant des collaborations et des échanges entre professeurs. Un programme Erasmus permettait la venue en France de professeurs et d’étudiants doctorants (Chalva Maminashvili, Rezo Korintelli, Ketevan Makashvili) et aussi vers la Géorgie (Olivier Douville,  Ouriel Rosemblum, Alain Vanier).


Les objectives pour l’automne 2020

Association Espace Géorgien pour la psychanalyse a deux champs différents d’activité, ou deux pôles plus ou moins séparés. L’un est consacré à la formation psychanalytique de ses membres en créant les liens avec Espace Analytique de Paris. Au sein d’Espace Analytique de Paris quelques membres de l’association Espace Géorgien sont en analyse personnelles avec les analystes d’espace, aussi qu’en supervision.

          Un autre champ de nos activités est ouvert au grand public : psychologues cliniciens, psychothérapeutes de différents orientation théorique, des étudiants des facultés de psychologie clinique, mais aussi les sociologues, littéraires etc… pour ce groupe plus élargie, qui sont en même temps ceux qui crée le discours dans la société sur notre association, l’espace Géorgie pour la psychanalyse organise les groupes de lectures des texte fondamentaux de la psychanalyse, ainsi que des séminaires et conférences à l’Université.

         Dans le groupe d’Espace Géorgien pour la psychanalyse la pluparts des participants et membres ont une  pratique clinique avec les patients en cabinet, ou au sein des institutions de soin, ou au sein d’établissement pénitentiaire et autres. En 2019 nous avions une idée de créer l’unité de supervision de groupe ou le contrôle de groupe dirigé par un analyste d’espace Analytique de Paris. La supervision de groupe sera assurée en distance, mais aussi pendant les visites de nos collègues d’Espace analytique à Tbilissi. Il nous parait très important la création de ce groupe de supervision qui sera ouvert non seulement pour ceux qui sont en analyse et en formation à Espace analytique de Paris, mais pour ceux aussi qui sont des praticiens déjà formé dans les autres associations ou écoles en Géorgie ou à l’étranger. Cette ouverture donnera à notre association une toute autre place et fonction qui répondra à cette carence qui existe dans le domaine de psychologie et de la pratique clinique en Géorgie. 

         Un autre objectif de notre association en 2020 c’est la traduction des textes publiés en France par les analystes d’Espace analytique de Paris, ainsi que des textes des enseignants et des professeurs de Paris VII Denis Diderot (Recherche en psychanalyse et psychopathologie, Etudes Psychanalytique).


Organisation : Catherine SALADIN (saladincatherine1@gmail.com), Olivier DOUVILLE (douvilleolivier@noos.fr), Chalva MAMINASHVILI (guigamaminashvili@gmail.com)

Membres fondateurs : Chalva Maminashvili, Marina Tarassashvili, Olivier Douville, Catherine Saladin.

Membres d’honneur : Claude Boukobza †, Patrick Landmann, Dominique Landmann, Guy Sapriel, Alain Vanier, Catherine Vanier, Gisel Chabudez ;

Membres : Nana Maissachvili ; Hélène Baramidzé ; Guiorgi Chantouria, Anna Tscinadze ; Maia Maisouradze, Maia Kervalishvili, Amiran Magoularia, Keti Keresselidze, Mariam Biashvili, Tamar Kupreishvili, Sosso Dolidze, Irina Tavberidze, Inga gudjabidze, Nino Gambashidze.

STATUT ESPACE GÉORGIENNE POUR LA PSYCHANALYSE

Articles

Article 1. Dénomination

Les personnes soussignées et toutes personnes qui auront adhéré aux présents statuts s’unissent en une association régie par la loi du 26 juin de 1997 décrété par le parlement de la Géorgie, ayant pour dénomination : « Espace géorgienne pour la psychanalyse.

Article 2. Siège

Le siège de l’association est fixé 2 rue de Ereklé II, N2, Tbilissi, Géorgie 0198. Ce siège pourra être transféré par simple décision du Conseil d’administration.

Article 3. Durée

La durée de l’association est illimitée.

ARTICLE 4
 Dans le cadre de la formation, l’enseignement pourra consister en séminaires et autres formes d’enseignements (psychanalyse des enfants, clinique psychanalytique, supervisions institutionnelles, groupes de contrôle, etc.), etc.

ARTICLE 5
Moyens d’action
Les moyens d’action sont choisis par le Bureau, sous réserve d’approbation par le Conseil d’administration. Il comporte tous les actes et contrats nécessaires à la réalisation des objectifs de l’association. Toutefois, les accords conclus, notamment en matière de rétribution de services rendus par l’une ou l’autre des parties contractantes, ne doivent ni aliéner l’indépendance morale de l’association, ni altérer son caractère non lucratif.

ARTICLE 6
Composition de l’association :
L’association se compose :
1°) Membres d’honneur nommés par le Conseil d’administration. Ils ne paient pas de cotisation et ne prennent pas part aux votes. Ils peuvent être également membres. Membre d’honneur d’Espace géorgienne pour la psychanalyse est reconnue par l’assemblé général d’Espace géorgienne pour la psychanalyse.

2°) Membres :
Analystes Membres d‘Espace géorgienne pour la psychanalyse(A.M.E.G.P.P),  Participent également aux travaux d’Espace géorgienne pour la psychanalyse (E.G.P.P.):


Conditions d’adhésion et candidature


Conditions d’adhésion et candidature:


Tout candidat souhaitant devenir membre de l'association peut postuler. Cependant, pour être sélectionné comme membre de l'association, un candidat doit satisfaire aux critères suivants:

1. Pour qu’une candidature soit discutée, un candidat doit répondre  au moins à un des objectifs de l'association énumérés dans le  “Les objectifs principaux de l’association Espace Géorgien pour la Psychanalys”.

2. Il doit approuver son désir et la motivation de participer dans au moins l’une des activité organiser par l’association (lecture des textes fondamentaux de la psychanalyse, organisation des groupes de supervisions, organisation et participation dans des séminaire interne ou public, traduction des textes ou des conférences et colloques organiser par l’association, ou être en analyse personnel).


Procédure d’adhésion

3. Une candidature doit être présentée par un membre de l'association et confirmer aux autres membres qu'un candidat remplit les critères obligatoires d’adhésion.

4. Un candidat doit se présenter à la date fixée lors de la réunion des membres, indiquer ses motifs de devenir membre et avoir un entretien avec les autres membres

5. après un entretien avec les autres membres un candidat reçoit la décision des membres dans une semaine. 

6. La candidature est approuvée à la majorité des voix.


Procedure administratif

Pour faire partie de l’Association, le candidat adresse officiellement sa demande au Conseil d’administration avec:

-  Une lettre de motivations qui comporte l’adhésion aux statuts et règlements de l’Association ;

-  Un extrait d’État civil ou la carte d’identité ;

-  Un CV ;

- Tout autre document demandé par le Conseil d’administration.


Les demandes sont examinées par la Commission accueil et admission et ratifiées par le Conseil d’administration, qui prend la décision adéquate à la majorité de ses membres.

Dans le cas d’admission, l’adhésion devient effective après règlement de la cotisation annuelle.

  

ARTICLE 7
Ressources

Les ressources de l’Association se composent :

  1. Des cotisations de ses membres (déterminée chaque année par le Conseil d’administration, sur proposition du Bureau) ;

  2. Des ressources générées par ses activités : séminaires, colloques, etc. ;

  3. Des dons manuels qui pourraient lui être faits par des particuliers ou des collectivités,

  4. Des dons ou subventions de toute Association affiliée ou non ;

  5. De toute ressource autorisée par les textes législatifs et réglementaires ;


Ces ressources seront allouées aux objectifs de l’Association.

Le Conseil d’administration, par décision justifiée, accepte ou refuse les dons faits à l’Association.


ARTICLE 8
Démission, radiation
La qualité de membre ou d’adhérent se perd :
1°) – par la démission
2°) – par la radiation prononcée par le Bureau pour motif grave, le membre intéressé ayant été préalablement entendu s’il en fait la demande. Le radié pourra faire appel auprès du prochain Conseil d’administration ;
3°) – par la radiation d’office pour les membres qui ne se seraient pas mis à jour dans leurs cotisations après la deuxième lettre de rappel, à moins d’un accord particulier avec le Bureau.

ARTICLE 9
Collège international d’Espace analytique

« L’Espace géorgienne pour la psychanalyse »  qui fait partie du Réseau international d’Espace Analytique, délègue deux membres auprès du Collège International, organe qui assure le fonctionnement du Réseau.

Toute instance de l’une des Associations du Réseau d’Espace analytique, tout Analyste Membre, Analyste Praticien ou Adhérent appuyé par la signature d’au moins quatre Analystes Membres, Analystes Praticiens ou Adhérents de l’une des Associations, peut saisir le Collège de toute question touchant à la vie institutionnelle. Le Collège dispose des moyens qui sont de son ressort pour travailler cette question y compris la création d’une Commission ad hoc de quatre membres du Collège dont deux sont choisis par le ou les demandeurs. Le Collège pourra faire appel à une personnalité extérieure à l’Association reconnue pour sa compétence quant à la question soulevée. Le Collège peut transmettre ensuite, s’il le juge nécessaire, le produit de son travail aux instances concernées de l’institution, qui disposent seules du pouvoir de décider des suites à donner.


ARTICLE 10
Conseil d’administration
L’association est administrée par un Conseil de 5 membres au minimum, élus pour trois ans par l’Assemblée générale, parmi les membres, sur proposition du Bureau. Il peut y avoir des candidatures libres. Si, pour une raison quelconque, l’un des administrateurs ne peut plus occuper son siège, il peut être coopté par le Conseil d’administration – sous réserve de ratification par la prochaine Assemblée générale – un nouvel administrateur parmi les membres. Son mandat prend fin à la fin de la période de trois ans restant à couvrir jusqu’à de nouvelles élections. Les membres du Conseil d’administration sont renouvelables annuellement par tiers. Les membres du Conseil d’administration sont tenus au devoir de réserve.

ARTICLE 11
Bureau
Le Conseil choisit parmi ses membres, au scrutin secret, sauf décision contraire, un Bureau composé de :
1°) – un Président,
2°) – un Secrétaire général,
3°)  – un Secrétaire à la Commission d’enseignement,
4°) – un Secrétaire à la Commission d’admission,
5°) – un Trésorier,
La durée du mandat des membres du Bureau est de trois ans et ne saurait excéder la durée de leurs fonctions au Conseil d’administration. Les membres du Bureau ne sont pas immédiatement rééligibles au même poste. Le Bureau assure le fonctionnement administratif de l’association. Une Commission d’enseignement, agréée par le Conseil d’administration, s’occupe des activités de formation, d’enseignement, organise les colloques, congrès, journées d’étude, etc… Une Commission d’admission, agréée par le Conseil d’administration, s’occupe de l’accueil et de la nomination des membres, adhérents et auditeurs libres. Les attributions et rôles de ces commissions sont précisés dans le Règlement Intérieur de l’association. Les délégués représentant l’association auprès d’instances extérieures, ainsi que des responsables de commissions, peuvent être invités, selon les nécessités, à siéger au Bureau. Les membres du Bureau sont tenus au devoir de réserve.

ARTICLE 12
Réunion du Conseil
Le Conseil d’administration se réunit une fois au moins tous les six mois, sur convocation, et chaque fois qu’il est convoqué par son président, ou sur la demande du quart de ses membres. Le Conseil ne peut prendre de décisions valables que si la majorité de ses membres est présente ou représentée.
Il est tenu procès-verbal des séances.
Ces procès-verbaux sont signés par le président et le secrétaire général. Ils sont inscrits sur un. Les décisions sont prises à la majorité absolue des présents ou représentés.
En cas de partage, la voix du président est prépondérante.

ARTICLE 15
Rôle des membres du Bureau

Président
Le président convoque les Assemblées générales et les réunions du Conseil d’administration. Il représente l’association dans tous les actes de la vie civile et est investi de tous pouvoirs à cet effet. Il a notamment qualité pour ester en justice au nom de l’association, tant en demande qu’en défense.

Secrétaire général
Le secrétaire général est chargé de tout ce qui concerne la correspondance et les archives. Il rédige les procès-verbaux des délibérations et en assure la transcription sur les registres. Il tient le registre spécial, prévu par la loi, et assure l’exécution des formalités prescrites.

Trésorier
Le trésorier est chargé de tout ce qui concerne la gestion du patrimoine de l’association.
Il effectue tous paiements et perçoit toutes recettes sous la surveillance du président, les pièces de paiement devant comporter la signature du président ou du trésorier.
Les achats et les ventes de valeur mobilières constituant le fonds de réserve sont effectués avec l’autorisation du Conseil d’administration.
Il tient une comptabilité régulière, au jour le jour, de toutes les opérations et rend compte à l’Assemblée générale annuelle qui statue sur la gestion.
En cas d’absence ou de maladie du président ou du trésorier, ils sont remplacés par un des vice-présidents et, en cas d’empêchement de ceux-ci, par le membre le plus ancien ou par tout autre administrateur spécialement désigné par le Conseil d’administration.

ARTICLE 16
Assemblée générale
L’Assemblée générale de l’association comprend tous les membres. Elle se réunit une fois par an et chaque fois qu’elle est convoquée par le président ou par le Conseil d’administration ou sur la demande du quart au moins de ses membres.
L’ordre du jour est établi par le Conseil d’administration.
Le Bureau de l’Assemblée est celui du Conseil d’administration.
Elle entend les rapports sur la gestion du Conseil d’administration et sur la situation financière et morale de l’association.
Elle peut nommer un commissaire vérificateur des comptes et le charger de faire un rapport sur la tenue de ceux-ci.
Elle approuve les comptes de l’exercice, vote le budget de l’exercice et pourvoit, s’il y a lieu, au renouvellement des membres du Conseil d’administration.
Elle confère au Conseil d’administration ou à certains membres du Bureau toutes autorisations pour accomplir les opérations entrant dans l’objet de l’association et pour lesquelles les pouvoirs statutaires seraient insuffisants.
En outre, elle délibère sur toutes questions portées à l’ordre du jour, à la demande signée de deux membres de l’association, déposées auprès du secrétaire général dix jours au moins avant la réunion.
Les convocations sont envoyées quinze jours à l’avance et indiquent l’ordre du jour.
Toutes les délibérations de l’Assemblée générale annuelle sont prises à main levée, à la majorité absolue des membres présents et représentés.
Les membres empêchés pourront se faire représenter par un autre membre de l’association, au moyen d’un pouvoir écrit. Le nombre des pouvoirs est limité à trois par membre présent.
Le scrutin secret peut être demandé, soit par le Conseil d’administration, soit par le quart des membres présents.


ARTICLE 17
Assemblées extraordinaires
L’Assemblée générale a un caractère extraordinaire lorsqu’elle statue sur toutes modifications des statuts. Elle peut décider la dissolution et l’attribution des biens de l’association, la fusion avec toute association de même objet.
Une telle Assemblée devra être composée du quart au moins des membres de l’association. Il devra être statué à la majorité des deux tiers des voix des membres présents.
Une feuille de présence sera émargée et certifiée par les membres du Bureau.
Si le quorum n’est pas atteint lors de la réunion de l’Assemblée sur première convocation, l’Assemblée sera convoquée à nouveau, et lors de cette nouvelle réunion, elle pourra valablement délibérer quel que soit le nombre des membres présents. Dans ce cas, les décisions sont prises à la majorité simple des présents et des représentés.

ARTICLE 20
Dissolution
La dissolution de l’association ne peut être prononcée que par l’Assemblée générale extraordinaire, convoquée spécialement à cet effet. L’Assemblée générale extraordinaire désigne un ou plusieurs curateurs chargés de la liquidation des biens de l’association et dont elle déterminera les pouvoirs. Elle attribue l’actif net à toutes associations déclarées ayant un objet similaire ou à tous établissements publics ou privés reconnus d’utilité publique.

ARTICLE 23
Associations étrangères : Réseau d’Espace analytique

L’Espace géorgienne pour la psychanalyse est membre du Réseau international d’Espace analytique. A ce titre, l’Espace géorgienne pour la psychanalyse délègue deux membres auprès du Collège International d’Espace analytique et favorise les inscriptions croisées entre les différentes Associations du Réseau.

Des associations étrangères portant le nom d’Espace analytique peuvent se créer à l’initiative d’au moins un membre d’une association portant déjà ce nom. Elles se constituent conformément au droit du pays où elles ont leur siège. Les différentes associations ainsi constituées n’ont aucun lien de subordination les unes par rapport aux autres et constituent, avec l’A.F.P.R.F.-Espace analytique, le Réseau d‘Espace analytique. La création de ces associations doit avoir reçu l’aval du Conseil d’administration de l’A.F.P.R.F. -Espace analytique (association française) et de celui de chaque autre association Espace analytique déjà existante. L’ensemble des décisions de ces Conseils d’administration confère à la nouvelle association le droit d’utiliser le nom “Espace analytique “, et son appartenance au Réseau d’Espace analytique. La gestion de ce droit est ensuite confié au Collège international d’Espace analytique (voir article 9). Ces associations doivent inclure dans leur statuts une référence explicite au projet et aux orientations communes, c’est-à -dire à la mise au travail en commun des questions cruciales de la psychanalyse en vue de l’élaboration au fur et à mesure du fonctionnement d’une politique actualisée de la psychanalyse. A cet effet, des modalités de travail et d’échanges entre les différents Espace analytique devront être mises en place. D’autre part, chaque association doit :

– inclure dans ses statuts et dans son règlement intérieur le Collège international d’Espace analytique avec des prérogatives au moins égales à celles de l’article 9 des présents statuts. Le Collège constitue l’instance commune et le lien fondamental entre les associations du Réseau d’Espace analytique ;

- mentionner le nom des autres associations du Réseau d’Espace analytique dans ses statuts ou dans son règlement intérieur ;

- favoriser les inscriptions croisées entre les différentes associations ;

- pour le reste des dispositions statutaires, il est souhaitable qu’une proximité relative, soit maintenue permettant, par exemple, la reconnaissance mutuelle des nominations, etc.

ARTICLE 24
L’association pourra librement conclure tous contrats avec des organisations extérieures, dans la mesure où ceux-ci sont conformes à son objet.

ARTICLE 25
L’association pourra utiliser ou louer du matériel ou de l’équipement mis à sa disposition par les associés dans le cadre des contrats passés entre elle et ceux-ci.

ARTICLE 26
Le tribunal compétent pour toutes actions concernant l’association est celui du domicile de son siège, alors même qu’il s’agirait de contrats passés dans des établissements sis dans d’autres ressorts.

ARTICLE 27
Le président, au nom du Conseil d’administration, est chargé de remplir les formalités des déclarations et publications prévues par la loi du 26 juin de 1997.